Sécuriser les déplacements avec les enfants

2 enfants sur 3 sont mal ou pas du tout attachés en voiture ! Notamment sur les trajets courts. Plus du tiers (38%) sont très mal retenus : dans un siège auto mal fixé, avec un harnais mal ou pas attaché, par la ceinture seule alors que l’enfant mesure moins d’1,35 m,… Seulement 10% des moins de 2 ans sont correctement attachés…(1) Etude APR 2012

OÙ LES INSTALLER DANS LE VÉHICULE ?

Moins exposées que la place avant, les places arrière sont les plus sûres ! C’est pourquoi, il est obligatoire de placer les enfants à l’arrière jusqu’à 10 ans. Le fait de ne pouvoir installer 3 sièges auto à l’arrière par manque d’espace n’autorise en rien l’installation de l’un des sièges à l’avant ! Seul un bébé peut être installé, à l’avant, dos à la route, dans un dispositif spécialement adapté. Pour les plus grands, si les sièges auto sont trop larges, utilisez un autre véhicule ou un autre mode de déplacement.

COMMENT ?

Chaque enfant doit voyager dans un siège adapté à son âge, mais surtout à sa morphologie. Différents modèles existent et, pour les plus jeunes, le système Isofix se généralise. Ce nouveau système permet d’installer plus facilement le siège auto à l’aide de clips venant s’emboiter directement sur des attaches métalliques présentes dans le véhicule. Une jambe de force ou une sangle têtière viendra consolider l’ensemble afin que le siège auto ne bouge pas.

L’enfant doit être attaché dans son siège. Les sangles, serrées, doivent passer à plat sur ses épaules. L’espace entre le corps et les sangles ne doit pas dépasser un à deux doigts.

À PIED … ?

L’apprentissage de la circulation peut se faire dès 3 ans, dans la rue, au quotidien, par l’observation et l’explication. Donnez la main en toutes circonstances (si vous oubliez, il doit la réclamer) car il existe de nombreux dangers qu’il ne peut percevoir. Marchez en tenant l’enfant du côté des maisons, jamais au bord du trottoir, afin d’être éloigné des voitures.

C’est vous qui lui transmettez les gestes essentiels à sa sécurité dans ses déplacements : vous êtes son exemple, il reproduira donc tous vos gestes, même les mauvais ! Adoptez donc un comportement exemplaire. Évitez les injonctions vagues du type « sois prudent », « fais attention ».

EN POUSSETTE… ?

Il convient d’attacher systématiquement l’enfant avec son harnais de sécurité. Au fil des mois, il va s’intéresser à ce qui se passe autour de lui et une chute est très vite arrivée.

Attention aux 2 roues ou véhicules qui encombrent les trottoirs ! Si vous devez descendre sur la chaussée ou traverser, vérifiez que des véhicules n’arrivent pas avant d’avancer la poussette et conservez une distance suffisante par rapport au bord du trottoir : c’est l’enfant dans sa poussette qui est le premier exposé.

Bloquez la poussette avec le frein lorsque vous vous arrêtez, pas seulement sur une rue en pente. Pour une plus grande sécurité, placez-la systématiquement perpendiculairement à la pente.

En partenariat avec