La lombalgie, pathologie fréquente chez les aidants

La lombalgie est le trouble musculo-squelettique le plus coutumier parmi les souffrances engendrées par une activité professionnelle. Cette pathologie est présente dans tous les corps de métier, mais sa prévalence dans le secteur des aidants familiaux comme les aide-soignantes, assistantes maternelles, est en phase ascendante. Il semble évident que cette pathologie qui peut conduire à l’inaptitude peut être maîtrisée par des actions de prévention auprès des employés et des employeurs afin de mettre en lumière les risques professionnels sur chaque poste, et apporter des solutions concrètes pour éviter l’accident de travail.

Les origines de la lombalgie

Malgré le fait que cette pathologie semble englober de nombreux symptômes, c’est un trouble musculo-squelettique bien défini, au même titre que la tendinite. La lombalgie est une douleur intense ou modérée, de moyenne ou de longue durée dans la région des vertèbres lombaires, celles de la courbure des reins jusqu’au sacrum. Des termes plus imagés comme « tour de rein » ou lumbago peuvent également servir à décrire cette pathologie.

Elle est majoritairement la conséquence d’une mauvaise posture, que ce soit debout ou assis, et traduit une sollicitation extrême soit par des ports de charges, soit par de rotations répétées, mais également par une mauvaise position assise. 10 % des lombalgies sont chroniques, et entraînent des arrêts pour maladie à répétition, situation révélatrice du désengagement de l’employé et de l’employeur quant à la prévention des risques professionnels, et des accidents du travail.

Les enjeux de la prévention afin d’éviter la lombalgie

Même si certaines lombalgies peuvent avoir été engendrées par un effort violent, la majorité des affections de la région lombaire sont la conséquence de mauvaises postures et d’actes de torsions ou de flexions répétés.

La prévention de la lombalgie, tout comme pour la sciatique, est devenue un axe prioritaire de travail pour cerner les véritables enjeux de la sécurité au travail. Effectivement, les risques professionnels ne sont pas simplement les accidents graves et les événements majeurs, qui sont minoritaires. Préserver sa santé et assurer sa sécurité au travail doit également signifier pour tous les acteurs du secteur doivent lutter contre les troubles musculo-squelettiques par le biais de l’information et de la formation.

Chaque personne doit pouvoir disposer d’une situation de travail où les risques professionnels ont été analysés et que la prévention, que ce soit pour lutter contre les problèmes de lombalgies, mais également contre le syndrome du canal carpien, pathologie très handicapante, représente une solution pérenne et efficace. Chaque employeur se doit également de préserver la santé et la sécurité de ses employés en utilisant la prévention comme cheval de bataille.